Les deux CQP Cordistes représentent plus que de simples validations de niveaux et de compétences. Il s’agit d’un dispositif global de 3 certifications qui prend en compte l’obligation réglementaire de la formation initiale pour travailler sur cordes et la nécessité d’acquérir une expérience professionnelle pour devenir un cordiste confirmé.

CQP Cordiste

La formation CQP Cordiste correspond au niveau de compétence minimum qu’un cordiste doit maîtriser avant d’entrer dans la profession.

Dans le dispositif CQP Cordiste, les exigences du CQP Cordiste correspondent aux obligations du décret 2004-924 du 1er septembre 2004 et de la note DGT de décembre 2019 qui précisent les conditions de la formation du personnel pour réaliser des travaux en hauteur sur cordes : (article R4323-89) [pour travailler sur cordes (…) les travailleurs reçoivent une formation adéquate et spécifique aux opérations envisagées et aux procédures de sauvetage].

Sur les bases du référentiel de compétence élaboré collégialement par la filière cordiste française, ce premier niveau de certification valide les aptitudes et les connaissances initiales indispensables pour travailler en sécurité sur cordes dans un cadre réglementaire strict.

Sur les épreuves du CQP Cordiste, le candidat doit être capable d’identifier les difficultés techniques et d’avoir les bonnes réponses pour montrer qu’il a les capacités à évoluer en sécurité dans les situations de travail habituelles qu’il rencontrera sur les chantiers. Le candidat doit être suffisamment autonome pour :

  • Maîtriser ses outils afin de franchir les passages techniques d’un parcours de cordes.
  • Identifier les difficultés techniques et faire les bons choix pour se déplacer en sécurité.
  • Réaliser des techniques de secours simples dans les configurations habituelles de travail.
  • Équiper un poste de travail sur des ancrages identifiés.

Pour se présenter au CQP Cordiste, il faut être titulaire du Sauveteur Secouriste du Travail (SST) et être à jour des recyclages.

Déroulement des épreuves de certification :

Le candidat est évalué sur 3 blocs de compétences :
Bloc 1 – Techniques fondamentales de travail sur cordes et en hauteur.
Bloc 2 – Participation à l’organisation des interventions sur cordes.
Bloc 3 – Participation aux situations et/ou interventions d’urgence.

Durée des épreuves : la certification se déroule sur une journée de 7 heures. A l’issue des épreuves, le jury se réunit pour délibérer.

Les connaissances et les savoir-faire

1. Installer un poste de travail :

  • Savoir utiliser et connaître les limites d’utilisation des équipements de protection collective et individuelle habituellement disponibles sur le chantier.
  • Réaliser des amarrages de cordes sur des ancrages identifiés, et sous la supervision d’un cordiste confirmé : CQP Technicien Cordiste (CQP2) ou TOTC (CATC).
  • Installer des lignes de vie provisoires manufacturées, des mains courantes de cordes, les cordes d’accès aux postes de travail sur des ancrages identifiés.
  • Être capable d’équiper et de travailler sur cordes dans des configurations simples de travail.

2. Se déplacer :

  • En utilisant les supports d’assurage et les systèmes de protection contre les chutes de hauteur adéquates. Sur ligne de vie permanente et provisoire, sur cordes semi-statiques verticales et obliques.

3. Manutentions de charges légères et réalisation d’une tâche simple :

  • Acheminer au poste de travail du matériel et des matériaux nécessaires à la réalisation d’une tâche simple sur corde.

4. Secourir :

  • Savoir installer des dispositifs d’évacuation/secours simple.
  • Participer à une évacuation sur cordes vers le haut sous la responsabilité de l’encadrement de chantier.
  • Savoir évacuer une personne en suspension dans son harnais sur descendeur, bloqueurs, ancrage fixe et antichute mobile.
  • Savoir déclencher l’alerte des secours, éviter le sur-accident et mettre la victime en sécurité.

CQP Technicien Cordiste

Le CQP Technicien Cordiste est la certification du Cordiste Professionnel.
 
Dans le système de référence de la branche professionnelle à 2 CQP Cordiste, c’est la certification définitive du cordiste.

Le Cordiste CQP Technicien Cordiste n’est ni un Super-Cordiste, ni un expert de la corde, ni un chef d’équipe ou de chantier, c’est un cordiste qui possède un vécu du métier dans son domaine de spécialité (T.P., bâtiments, industrie,…).
 
Le CQP Technicien Cordiste correspond au niveau de compétences nécessaires pour travailler en autonomie sur cordes. En plus de la maîtrise des techniques de corde, il valide une expérience professionnelle, des connaissances techniques, des aptitudes à les utiliser pour travailler, et une attitude professionnelle.
 
Le cordiste titulaire du CQP Technicien Cordiste doit avoir, en plus de ses capacités à maîtriser les techniques dans des configurations de travail habituelles, des capacités d’anticipation et d’analyse des situations professionnelles afin de faire les bons choix techniques qu’il justifiera dans un langage professionnel.
 
Il  accompagne le Cordiste (CQP Cordiste) dans l’acquisition de son expérience.
 
Il doit être capable de gérer sur les chantiers les accès complexes sur cordes tout en organisant les phases des travaux à réaliser. Il respecte les règles de l’art de la profession et détermine les moyens matériels nécessaires à l’intervention. Il est à même de justifier ses choix techniques à sa hiérarchie et de communiquer avec ses coéquipiers.

Il est titulaire du CQP Cordiste et maîtrise parfaitement les techniques de cordes exigées pour ce niveau de qualification.

Le facteur prépondérant pour être candidat au CQP Technicien Cordiste est la richesse de l’expérience vécue. Elle ne se mesure pas uniquement par le temps passé dans le métier (de 800 heures minimum conseillées après le CQP Cordiste), mais par la qualité de l’expérience : haute technicité des chantiers, taille des équipes intervenantes, chantier avec de la co-activité.

Pour se présenter au CQP Technicien Cordiste, il faut être titulaire de son SST ainsi que du CQP Cordiste.

Déroulement des épreuves de certification

Lors des épreuves, nous demandons aux candidats de justifier leurs choix techniques dans un langage professionnel.

Bloc 1 – Maîtrise des Techniques de Travail sur Cordes et en Hauteur.
Bloc 2 – Organisation des interventions sur cordes.
Bloc 3 – Gestion des situations et/ou interventions d’urgence.

Durée des épreuves : la certification se déroule sur une ou deux journées en fonction du nombre de candidats. A l’issue des épreuves, le jury se réunit pour délibérer.

Le système du DPMC de délibération avec un jury paritaire permet de mesurer le degré des fautes répertoriées. Outre la maîtrise des techniques, la rapidité et le nombre de fautes, l’aisance, la pertinence des choix techniques, la résistance physique, les facultés d’adaptation et de gestions des aléas seront évaluées.

Compétences du CQP Technicien Cordiste

Réaliser l’examen d’adéquation de l’intervention

Vérifier que les moyens disponibles sur le chantier sont suffisants pour accéder en sécurité à la zone d’intervention, acheminer les matériaux, le matériel ; la faisabilité de l’intervention à l’aide des cordes et la faisabilité de l’intervention des secouristes.

1. Analyser les contraintes du site :

  • La zone d’intervention.
  • Lignes électriques aériennes.
  • La nature des ancrages et des amarrages.
  • Configuration de l’ouvrage et/ou de la zone d’intervention.

2. Installer le ou les postes de travail

  • Faire l’état des lieux.
  • Isoler la zone de travail.
  • Accéder aux postes de travail.
  • Acheminer le matériel et/ou les matériaux.
  • Vérifier les équipements.

Source : DPMC